Endométriose profonde: faut-il penser à la chirurgie ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’endométriose est une maladie gynécologique qui consiste au développement de la muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine.

Cette maladie qui cause de véritables douleurs lombaires est une affection chronique qui mine le quotidien de plusieurs femmes.

Parmi, les différents traitements de ce mal, figure la chirurgie. Faut-il opter pour la chirurgie pour traiter l’endométriose ? Découvrez dans cet article, des réponses à cette question.

Endométriose profonde: faut-il penser à la chirurgie ?

Dans quel cas faut-il penser à la chirurgie ?

Il existe des traitements hormonaux et des thérapies, qui réduisent les douleurs occasionnées par ce mal.

À titre illustratif, on peut citer les contraceptifs oraux, les progestatifs ainsi que certains médicaments antiinflammatoires non stéroïdiens.

Ces derniers sont utilisés pour réduire le saignement ou pour inhiber la fonction ovarienne. Le traitement par les médicaments n’est pas un traitement définitif. Il est beaucoup plus efficace lorsque l’endométriose est diagnostiquée tôt.

En cas de sévérité, la maladie crée des adhérences entre les organes avec des douleurs titanesques. Dans ce cas, le traitement hormonal est insuffisant et une chirurgie peut être envisagée.

Cela veut donc dire que la chirurgie n’est pas la première option à envisager. Il faut aussi admettre que la chirurgie est un moyen très efficace dans la suppression des douleurs, et a plusieurs avantages. Le désir de grossesse est évocateur sur le sujet.

En quoi consiste l’opération chirurgicale de l’endométriose ?

L’opération consiste en réalité à enlever les lésions de l’endométriose. Elle se déroule sous anesthésie au bloc opératoire et par cœlioscopie.

La cœlioscopie est la méthode la plus prisée dans le traitement de l’endométriose via la chirurgie. Elle consiste à faire une incision au niveau du nombril pour y faire passer un appareil optique.

Cet appareil est relié à une caméra qui permet une visualisation de l’intérieur de l’abdomen. La sévérité de l’endométriose rend l’opération plus délicate, plus longue avec un risque de complication non négligeable.

Endométriose profonde : les avantages et inconvénients d’une opération

Les avantages d’une telle opération ne sont plus à démontrer. Selon certaines études, dans 80 % des cas, on constate une diminution des douleurs et une amélioration de la qualité de vie des patientes après la chirurgie.

C’est dire que, la chirurgie est un recours pour une suppression effective et presque totale des douleurs.

Par ailleurs, elle favorise la conception. L’infertilité est souvent une conséquence de l’endométriose.

Suite à l’opération, les chances de grossesse spontanée deviennent grandissantes.

Cependant, aucune opération n’est exempte de risque. Des complications peuvent survenir pendant ou après l’opération. Pendant l’opération on peut observer :

  • la blessure des organes près du site opératoire ;
  • la compression des nerfs ;
  • une hémorragie abondante, etc.

Après l’opération, il y a également des risques. Il peut s’agir de :

  • la formation de caillots,
  • une cicatrisation difficile,
  • des séquelles graves,
  • des troubles du transit,
  • une éventuelle récidive ces douleurs, etc.

Dans tous les cas, le mieux est d’avoir un suivi médical après l’opération.

Un traitement hormonal peut servir de complément pour limiter les risques de récidive.

Il faut savoir, qu’il n’y a pas un âge indiqué pour faire une opération d’endométriose. Un diagnostic doit être préalablement fait. Il faut tester toutes les autres options avant de penser à la chirurgie.

L’ostéopathie par exemple est une option non médicamenteuse très efficace. L’ablation de l’utérus et de l’ovaire n’est conseillée qu’aux femmes âgées de plus de 40 ans et qui n’ont plus d’autres solutions.


Lisez aussi:

Endométriose: comment s’en sortir pour avoir un bébé ?

Endométriose: quelle alimentation pour soulager naturellement ?