Endométriose: comment s’en sortir pour avoir un bébé ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’endométriose est une psychose qui se retrouve généralement chez la femme et qui consiste en un tapis de l’utérus par le tissu d’endomètre. Elle provoque de gros dégâts dans l’organisme de la femme et parfois bloque sa fertilité.

Toutefois, il existe des solutions qui permettent notamment à celles qui en souffrent de faire des enfants. Lisez donc cet article pour en savoir plus.

Endométriose: comment s’en sortir pour avoir un bébé ?

Les signes de l’endométriose

Lorsque vous souffrez de l’endométriose, vous aurez fréquemment des crampes qui sont parfois intenses avant et pendant que vous avez vos règles. Celles-ci se manifestent aussi lors de vos rapports sexuels ou après ceux-ci.

Les manifestations de ces douleurs peuvent aussi se ressentir à d’autres endroits de votre corps comme : le dos, les jambes ou l’abdomen.

Lorsque vous êtes affectées par l’endométriose, vous pouvez constater une irrégularité au niveau de vos cycles menstruels, des nausées, des vomissements ou des constipations.

De plus, il est conseillé de prendre les mesures importantes pour amoindrir les conséquences qui peuvent parfois impacter négativement votre vie entière.

Toutefois, les symptômes d’une telle maladie varient d’une femme à une autre et l’infertilité est l’une des plus fréquentes, car elle est présente dans près de 40 % des cas.

Les chances de concevoir avec l’endométriose

Toutes les femmes qui souhaitent avoir un bébé peuvent voir leur rêve se réaliser et dans ce cas, il importe d’opter pour la préservation des ovaires et de l’utérus.

L’intervention chirurgicale permettra de libérer les trompes et vous pourrez tomber enceinte avec un apport médical. L’apport des hormones permet aussi de libérer les trompes pour une fécondation normale.

Lorsque les trompes restent bouchées et l’option d’ablation n’est pas d’actualité, alors vous devez recourir à une procréation médicalement assistée.

En effet, la présence de l’endomètre ne favorise pas un environnement propice pour la migration de l’œuf vers les trompes. Elle consiste en une stimulation de vos ovaires avec une insémination intra-interne ou avec une fécondation in vitro (FIV).

Pour la réalisation de chacune de ces options, il faut prendre en compte le niveau de gravité des lésions au niveau de votre ovaire.

Les traitements de cette maladie

Lorsque vous vous trouvez dans un cas où vos rapports sexuels deviennent douloureux et vous avez des problèmes pour concevoir, il urge, de vous rapprocher de votre gynécologue. Il est capable de vous faire un diagnostic adéquat afin de vous aider à résoudre votre problème.

Dans ces situations, le professionnel de la santé vous prescrit une utilisation continue des pilules contraceptives ou d’autres traitements hormonaux.

Ceux-ci permettent notamment de supprimer vos règles (ménopause artificielle) et de bloquer votre ovulation afin de mettre au repos les ovaires. L’efficacité de ce traitement est prouvée et elle permet aussi de ralentir l’évolution de l’endométriose.

Comme autres solutions, vous pouvez avoir une intervention chirurgicale qui permet de retirer les cellules responsables de la maladie.

Parfois, l’intervention se fait pour une ablation des ovaires, des trompes ou de l’utérus ; il s’agit d’une solution à laquelle les médecins font rarement recours.

Notez que vous ne serez pas débarrassé de l’endométriose avant la ménopause, elle est une pathologie qui ne se guérit pas.

Faites une consultation le plus tôt pour éviter toutes conséquences affreuses.


Lisez aussi:

Endométriose: faut-il faire un bilan hormonal ?

Endométriose profonde: faut-il penser à la chirurgie ?